Servas et l'ONU

Servas aux Nations Unies

Servas International est une association internationale, non gouvernementale multiculturelle gérée par des bénévoles dans plus de 100 pays. Créée en1949 par Bob Luitweiler comme un mouvement pour la paix, Servas International est une organisation non gouvernementale à but non lucratif (ONG) qui contribue à la compréhension, la tolérance, la paix dans le monde. Servas International a obtenu un rôle consultatif au Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies en 1973.

ECOSOC est le seul organe de l'ONU doté d'un cadre formel pour la participation des ONG. Les ONG peuvent contribuer à un certain nombre d'activités, y compris la diffusion de l'information, la sensibilisation, l’éducation au développement, le plaidoyer en faveur de politiques, les projets conjoints, et apporter également des services et une expertise technique.

Les bénévoles qui représentent Servas à New York City, Vienne et Genève participent à des sessions, aident des membres de Servas souhaitant se rendre à l’ONU, distribuent des informations sur les principes et les activités des Nations Unies, signent des déclarations avec d’autres ONG, et peuvent présenter des déclarations écrites ou orales au nom de Servas.

"Personne ne quitte sa maison à moins que celle-ci ne soit la bouche d’un requin" - Warsan Shire

La migration est une forme de traversée des frontières, tout comme le voyage. Cependant, voyager permet de promouvoir la paix, tandis que la migration peut parfois apparaitre comme un défi pour la paix. Le dernier rapport des Nations Unies sur la Migration indique qu'il y a actuellement 232 millions de migrants dans le monde. Divers facteurs expliquent ces flux migratoires, notamment des raisons politiques, économiques et environnementales. De nombreux défis résultent de cette crise migratoire. Premièrement, la vie des migrants est mise en danger. En Europe, de nombreux migrants arrivent par la mer et des milliers d'entre eux meurent chaque année en Méditerranée. Il est urgent de mettre fin à cette grave crise humanitaire. Cependant, le manque de volonté politique ne permet pas de mettre en place une réponse efficace face à ce problème. C'est pourquoi la coopération internationale est cruciale dans ce domaine.

Le 20 septembre, Danielle Serres (Secrétaire de la Paix de Servas International) et Daniela Dönges, (Représentante de Servas International à Genève) ont organisé un évènement parallèle sur le thème de la migration à l'Office des Nations Unies à Genève, où nous nous sommes demandé : « Dans quelle mesure la migration menace-t-elle la paix et quelles solutions existent pour répondre cette crise ? ».

Plusieurs membres de Servas, ainsi que des membres de différentes ONG présents à l’événement ont partagé leurs inquiétudes et leurs expériences. L'événement était modéré par Daniela Dönges. Les intervenants principaux étaient Danielle Serres, Gérard Corpataux (Emmaüs International), Jeanne Devine (Servas États-Unis) ainsi que Magnus Adams (Servas Allemagne).

Dans ses remarques introductives, Danielle a expliqué le rôle de Servas concernant les enjeux de la migration et a présenté les actions bénévoles de membres de Servas à travers le monde. Danielle a rappelé que face à la montée du racisme, de la xénophobie ainsi que d'autres formes d'intolérance, Servas a soumis plusieurs déclarations écrites et orales au Conseil de Droits de l'Homme. Danielle a également réaffirmé que le racisme et les sentiments « anti-immigrés » sont en opposition absolue avec la finalité de Servas, qui est de faciliter le dialogue entre les nations et de promouvoir la compréhension internationale. Danielle a aussi mentionné l'initiative d'Addie Niesthoven, membre de Servas aux Pays-Bas, qui a enseigné à des femmes réfugiées la pratique du vélo. Le fait de pouvoir faire du vélo augmente leur confiance en elles, en leur procurant un sentiment d’indépendance, celui de pouvoir se déplacer librement dans la ville.

Gérard a présenté les initiatives d'Emmaüs relatives aux questions migratoires. Il a rappelé que des actions cruciales sont nécessaires pour dénoncer les tragédies, pour sensibiliser l'opinion publique et pour exiger la mise en application de l'Article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Gérard a également expliqué que la traversée à la nage et en kayak du Détroit de Gibraltar a été organisée en mémoire aux migrants morts en Méditerranée.

Jeanne est une activiste communautaire ainsi qu’une représentante de Servas International à l’ONU de New York. Sa présentation s'est concentrée sur la question des sans-papiers aux États-Unis ainsi que sur la présentation du DACA, acronyme du « Deferred Action for Childhood Arrivals ». Jeanne a parlé de sa propre expérience en tant que citoyenne états-unienne témoin de l'avenir fragile et incertain des "Rêveurs". Elle a donné l'exemple d'une famille mexicaine faisant face à la dure réalité de la politique du gouvernement des États-Unis. C’est ainsi qu’elle a déclaré : « Ne détruisez pas les Rêves des Rêveurs ».

Magnus, membre de Servas Allemagne et Représentant de Servas International à l'UNOG, a abordé les aspects légaux de la crise. Il a concentré son discours sur la Convention de Genève relative au statut des réfugiés et des personnes apatrides (1951) et son Protocole (1967). En abordant le manque de couverture universelle de la question, Magnus a présenté l'idée d'une Convention Universelle pour les Réfugiés, rappelant que seul un système commun de protection des réfugiés pourrait constituer une garantie d’un traitement juste et équitable.

Dans les échanges qui ont suivi, plusieurs problèmes ont été soulevés et divers exemples d’efforts fournis par les citoyens du monde ont été présentés.

De gauche à droite : Manon Yzermans (Stagiaire de Servas France), Magnus Adams, Jeanne Devine, Daniela Dönges, Danielle Serres, Gérard Corpataux (Genève, Palais des Nations, 20 septembre 2017)

Calendrier de la Paix 2017 de Servas International

Ce calendrier présente les activités pour la paix développées par des membres de Servas dans le monde en 2016. Il rappelle aussi les dates importantes du calendrier des Nations Unies afin d’inciter les membres de Servas à s’engager dans des activités pour la paix en 2017. Sous l’égide de la secrétaire pour la Paix de Servas International, le projet est réalisé par une équipe de Servas Brésil. Cette année nous remercions pour leur contribution les pays Servas suivants : Brésil, Chili, Corée, Costa Rica, Espagne, France, Guatemala, Israël, Pays-Bas, Thaïlande et USA. Nous vous invitons à envoyer vos contributions pour l’année prochaine à peacesecretary@servas.org  

 

«  Voyagez en paix et marchez légèrement sur la Terre »

                                     

Dans un monde face à tant de défis et dans lequel certains sont plus enclins à construire des murs que des ponts, et ferment leurs frontières aux plus vulnérables, la société civile à un rôle-clé à jouer.

Grâce à son réseau d'hôtes et de voyageurs, Servas a le potentiel pour contribuer à la protection de l'environnement et à la sensibilisation aux problèmes qui lui sont liés. Nous encourageons une manière éthique de voyager, compatible avec le développement durable.

 

A Servas nous préférons nous appeler « voyageurs » plutôt que « touristes », notre but principal n'étant pas de courir visiter les sites touristiques mais de nous intégrer dans la communauté de nos hôtes et de partager leur vie quotidienne.

Le 8 mars 2017, Danielle Serres (Secrétaire pour la paix de Servas International) et Daniela Dönges (Représentante Servas à l’ONU à Genève, UNOG) ont organisé un évènement parallèle sur ce thème au Palais des Nations à Genève, au cours duquel nous nous sommes interrogés ainsi que les personnes présentes à cet événement : « Comment pouvons-nous contribuer aux Objectifs de Développement Durable. »

Plusieurs membres de Servas ainsi que les différentes ONG présentes au panel ont exprimé leurs préoccupations sur le sujet et partagé leurs expériences de voyageurs. Les principaux intervenants étaient :
- Daniela Dönges (Servas France) qui nous a fait part de son récent voyage au Pakistan et de sa relation avec une famille pakistanaise.
- Gérard Corpataux (Servas Suisse), représentant d’Emmaüs, qui a évoqué les efforts menés par Emmaüs pour apporter de l’aide aux pays non européens. 
- Margaret Seelig (Servas U.K.), qui a présenté les différences entre « voyageurs » et « touristes ».

 
Dans les échanges qui ont suivi, plusieurs problèmes et questions ont été soulevés et des exemples ont été cités. Un problème important est celui de la disparition des terres agricoles. Hawaï par exemple dont la population est de 1 million d’habitants reçoit chaque année 9 millions de touristes.  Les terres agricoles y sont  immédiatement achetées pour la construction de structures touristiques.

 

Pourquoi ce meeting

 

L'Assemblée générale des Nations Unies a déclaré l'année 2017 Année internationale du tourisme durable pour le développement, reconnaissant ainsi « l'importance du tourisme international […] pour promouvoir une meilleure compréhension parmi les peuples, partout, pour conduire à une plus grande conscience du riche héritage des différentes civilisations et pour apporter une meilleure appréciation des valeurs inhérentes à chaque culture et contribuer ainsi au renforcement de la paix dans le monde ».

 

A la fin du meeting, nous avons évoqué l’une des décisions prises à l'AG de Servas International en octobre 2015, comportant cette merveilleuse déclaration :

 

« Voyagez en paix et  marchez légèrement sur la Terre. »

 

De gauche à droite : Daniela Dönges, Danielle Serres, Gérard Corpataux et Margaret Seelig.(Genève, Palais des Nations, 8 mars 2017).

33ème session du Conseil des droits de l’homme (CDH), 13 au 30 septembre 2016

Servas International (SI) a participé à la 33ème session du CDH à Genève. Des représentants ont assisté aux réunions du Comité des droits de l'homme et à des manifestations parallèles pertinentes, en s'engageant activement pour notre mission de paix, en particulier en ce qui concerne l'élimination de toutes les formes de racisme et de xénophobie. À cette fin, SI a présenté une déclaration écrite sur le thème « La nécessité urgente de mettre en œuvre la Déclaration et le Programme d'action de Durban », qui fait partie de la documentation officielle de l'ONU et se trouve sous le titre A/HRC/33/NGO/144.

Un des points saillants a été la possibilité pour nos représentantes d'assister à la 4ème édition des Pourparlers de paix à Genève, sous le thème « La paix arrive !», à l'occasion de la Journée internationale de la paix le 21 septembre, soulignant que chacun peut contribuer à la paix. Des personnes d'origines diverses ont partagé leurs expériences personnelles, leurs histoires et leurs idées pour souligner que chacun peut contribuer à la paix - que ce soit chez soi ou dans une zone de conflit lointain. Les Pourparlers de paix représentent symboliquement l'esprit de Genève pour résoudre les conflits par le dialogue et la négociation.

De gauche à droite : Daniela Doenges, membre de Servas France et représentante principale de Servas International à l’ONU Genève, Danielle Serres, membre de Servas France et Secrétaire de la paix de Servas International, et Margaret Seelig, ancienne Secrétaire nationale de la paix de Servas Grande-Bretagne.

Outre les séances se tenant dans la salle de réunion du Conseil des droits de l'homme (Salle XX) en ce qui concerne l'Examen périodique universel (EPU) où la situation des droits de l'homme fait l'objet d'un examen minutieux, il y avait comme d'habitude de nombreux side-events / panels organisés par des Missions permanentes de pays et / ou des ONG, notamment Civicus, Human Rights Watch, ISMUN, la FIDH, etc.

Parmi les thèmes abordés figuraient la situation des défenseurs des droits humains dans les pays africains ou dans la région du Golfe, le rôle de la société civile, le droit humanitaire de l’occupation et les droits humains, le racisme et l’islamophobie. En ce qui concerne ce dernier, Daniela Doenges a été invitée à faire une présentation lors d'un panel intitulé « Montée de l’islamophobie politique – quels dangers », au cours de laquelle elle a mis en garde contre le fossé croissant entre les cultures et a souligné l'urgence du dialogue et de la rencontre.

En tant qu'organisation visant à construire la paix par la compréhension entre les gens, Servas International a pu faire entendre sa voix à plusieurs reprises. Nous avons pu parler de Servas et rencontré beaucoup de personnes intéressantes en cours de route. La participation active aux sessions du Conseil des droits de l'homme est une excellente façon de faire entendre notre message. Toute personne souhaitant assister à une session et/ou à soutenir notre équipe peut écrire à Danielle Serres, peacesecretary@servas.org.

Nous avons le projet d’organiser prochainement un side-event/panel, si possible durant la session du CDH en mars 2017. Ce serait bien d'avoir un(e) jeune stagiaire Servas prêt(e) à en apprendre davantage sur l'ONU et les droits humains tout en contribuant pendant quelques semaines à ce projet !

66ème Conférence internationale du Département de l'information de l'ONU et des organisations non gouvernementales, Gyeongju, République de Corée

Chaque année nous faisons en sorte que des représentants de Servas participent à la Conférence internationale annuelle du Département de l'information de l'ONU et des organisations non gouvernementales. C'est une excellente occasion de rencontrer d'autres ONG internationales reconnues par l'ONU. Et bien sûr, de créer des liens et de donner une visibilité à Servas sur la scène internationale.

En 2016, des membres de Servas Corée représentent Servas International.


Des membres de Servas Corée participent à la 66ème Conférence internationale du Département de l'information de l'ONU et des organisations non gouvernementales (UN DPI/NGO), qui pour la première fois s’est déroulée en Asie ! Réaliser ensemble les objectifs de développement durable !

Journée mondiale de l’environnement, 5 juin 2016

La Journée mondiale de l’environnement, célébrée le 5 juin, est une journée importante de l’ONU, comme l’indique notre Calendrier de la Paix 2016. C’est une opportunité de développer la sensibilisation au sein de la communauté de Servas à propos de l’environnement et de la protection de la nature, et de donner une plus grande visibilité à Servas comme organisation de paix. Cela fait partie de notre philosophie en tant qu’organisation mondiale de paix.
Consultez ce document (en anglais et en espagnol)

Servas International à la 31ème session du Conseil des droits de l’homme

Lors de la 31ème session du Conseil des droits de l’homme, Servas International a soumis une déclaration écrite, traitant de la crise des réfugiés. Cette déclaration prend en compte la contribution de membres de Servas de différents pays qui se sont rendus en tant que bénévoles fin 2015 et début 2016 en Grèce ainsi qu’à la frontière de la Macédoine. Des bénévoles Servas de plusieurs pays sont allés sur le terrain à Lesbos (des donations ont permis d’acheter des articles essentiels, depuis des gants d’hiver pour les enfants et des jouets, un système audio pour communiquer avec les gens au sein du camp, jusqu’à des tables et des cartons pour trier les dons de vêtements, sacs de couchage, couvertures…). Ils ont pu apporter de l’aide aux nombreuses personnes désespérées qui fuient leur pays dans l’espoir d’un endroit sûr pour vivre avec leur famille, et dont un grand nombre sont mortes lors de ce dangereux voyage, notamment des enfants. Des bénévoles de Servas Grèce, de Servas Chypre, de Servas Suisse et de Servas Géorgie se sont engagés, aux côtés des organisations de la société civile et de centaines de bénévoles, afin d’aider à gérer le flux de personnes arrivant sur les îles grecques. En tant qu’organisation travaillant pour une paix durable et une compréhension mutuelle entre hôtes et voyageurs dans le monde entier, Servas International exprime sa profonde préoccupation face à la situation en matière des droits humains des migrants qui entreprennent le voyage long et dangereux vers l’Europe, ainsi que par la xénophobie croissante, le racisme et les divisions liés à cette crise. Servas International continuera à s’élever fermement contre le racisme et à répondre à la crise en poursuivant sa mission de paix qui est de favoriser la rencontre d’hôtes et de voyageurs quelles que soient l’origine, la croyance, l’orientation sexuelle, la classe/caste ou la nationalité.


Des représentantes de Servas International à l’ONU à Genève lors de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2016

Calendrier de la Paix 2016 de Servas International

Ce calendrier présente les activités pour la paix développées par des membres de Servas dans le monde. Il rappelle aussi les dates importantes du calendrier des Nations Unies afin d’inciter les membres de Servas à s’engager dans des activités pour la paix en 2016. Sous l’égide de la secrétaire pour la Paix de Servas International, le projet est réalisé par une équipe de Servas Brésil. Peace Calendar 2016

 

SICOGA 2015 : Présentation de l’engagement de Servas International à l’ONU

Au cours de la Conférence international de Servas (SICOGA) qui s’est tenue en octobre 2015 en Nouvelle-Zélande, une équipe a présenté certaines des réalisations menées au niveau des Nations Unies par des bénévoles Servas. Nous pensons que cet engagement de Servas International auprès de l’ONU est crucial. En effet, bien que les Nations Unies soient perfectibles, c’est la plus importante organisation dans le monde capable de promouvoir la paix et la sécurité, d’empêcher la guerre et la dégradation généralisée de l’environnement. Présentation de l’engagement de SI à l’ONU(en anglais)

Genève, 25 et 26 septembre 2014, Conseil des Nations Unies pour les Droits Humains

Jonny Sågänger, président de Servas International, a participé à ce Conseil. Sa contribution peut être écoutée en cliquant sur le lien ci-après : Jonny Sågänger's intervention (l’intervention commence au chapitre 59).